ROPP Laurent

Doctorant en histoire moderne et contemporaine à Le Mans Université

laurent.ropp@univ-lemans.fr

Titre de la thèse : les mémoires protestantes des guerres de religion (vers 1685-vers 2022)

Lien vers thèse.fr
CV en ligne sur le portail HAL

Thématiques de recherche

À la croisée de l’histoire des violences interconfessionnelles du XVIe siècle et de l’étude des écrits du for privé, mon travail de master a porté sur la manière dont les mémorialistes ont présenté et se sont représenté les massacres religieux perpétrés dans le royaume de France durant le siècle des réformes. Focalisée à la fois sur les événements et sur les regards des auteurs de mémoires et des éditeurs de l’époque moderne sur les tueries, cette étude a notamment mis en valeur les évolutions du seuil de tolérance aux violences et les variations des interprétations des meurtres collectifs du XVIe siècle à la fin du XVIIIe siècle. Dans continuité de cette première recherche, ma thèse, en cours de préparation sous la direction de Céline Borello, est centrée sur les mémoires des guerres de religion (1562-1598) chez les protestants, de la révocation de l’édit de Nantes (1685) au quatre-cent-cinquantième anniversaire de la Saint-Barthélemy (2022). À partir de sources variées (histoires, sermons, documents iconographiques, périodiques…), cette enquête vise à mettre en valeur les faits saillants et les angles morts dans les mémoires des troubles du XVIe siècle portées par les fils de la Réforme. Les usages politiques et polémiques des guerres de religion sont au cœur de cette étude, qui s’étend non seulement aux réformés français et aux réfugiés, mais aussi aux luthériens et aux évangéliques qui se considèrent également héritiers de l’histoire huguenote.

Mots-clés : protestantisme, historiographie, histoire des mémoires, guerres de religion

Publications référencées sur HALSHS



documents

(si IdHal)