CORRIOL Vincent

Maître de conférences en histoire médiévale à Le Mans Université

Vincent.Corriol@univ-lemans.fr


Thématiques de recherche

Mes premières recherches m’ont orienté vers l’histoire sociale et économique à travers l’analyse des statuts socio-juridiques des individus au Moyen Age. Le maintien d’une différence fondamentale de statut entre des libres et des non-libres est une des caractéristiques fondamentales de la société médiévale. Marqueur social, définition juridique du statut de l’individu, ou condition particulière de la location de la terre, le servage offre des visages trop différents pour que l’on puisse se contenter de n’y voir qu’une simple classification sociale.
Les archives de l’abbaye de Saint-Oyend-de-Joux / Saint-Claude, inexploitées jusqu’à leur classement en 1995, constituent un fond remarquablement homogène pour une étude détaillée de la servitude, à la fois dans l’expression de ses réalités, dans la conception et la perception d’un statut déprécié et pourtant peu contesté, et dans sa matérialisation quotidienne, symbolique, fiscale et juridique.
L’étude du servage a partie liée avec une étude de la seigneurie dans ses rapports avec les paysans constituant la base de sa puissance, et une étude précise des communautés rurales, à la fois dans leurs conflits internes et les rapports parfois conflictuels avec les seigneurs. Ces premières recherches m’ont donc amené à approfondir ces relations complexes qui se nouent dans le cadre seigneurial entre paysans et seigneurs, en privilégiant plus particulièrement certains thèmes.
La domination seigneuriale est aussi une domination spatiale, qui s’exprime à travers une prise de possession symbolique de l’espace comme par l’exploitation et la mise en valeur des territoires, par les seigneurs comme par les paysans et les communautés rurales concernées. Cette dimension symbolique de la domination seigneuriale passe aussi par le prélèvement seigneurial qui ne se réduit pas à sa seule rationalité économique.
Les formes collectives et individuelles d’organisation paysanne et de résistance, active ou passive, constituent un enjeu de la compréhension des ressorts de la domination seigneuriale et de son acceptation. La cristallisation des statuts individuels met en jeu les ressorts du collectif, éclairant sous un jour nouveau les mécanismes de formation et de fonctionnement de la communauté rurale médiévale. On touche ici à la construction de l’identité d’une population paysanne, qui se structure à la fois dans ses rapports internes entre libres et non-libres, dans ses relations avec les autres communautés et les autres statuts et dans ses relations à un territoire donné. La notion de dépendance peut devenir alors une clé explicative du positionnement de l’individu dans la communauté, soit par rejet de ce statut et différenciation d’avec les dépendants, soit par identification à un groupe social donné.
Enfin, la mise en place de cette domination seigneuriale à travers des archives essentiellement ecclésiastiques, et tout particulièrement monastique, interroge le caractère ecclésiastique de l’idéologie seigneuriale ainsi que le rôle que cette dimension peut revêtir dans la formation et la territorialisation du réseau de domination seigneuriale.

Mots-clés :
– Histoire économique et sociale du Moyen Âge occidental, histoire des sociétés rurales du Moyen Age occidental
– Seigneurie et économie seigneuriale, seigneurie ecclésiastique
– Formation, expression, matérialisation et signification de la domination seigneuriale ; dépendance, servage, mainmorte
– Société rurale, village, communautés rurales ; organisation et résistance paysanne, collectives et individuelles
– Mise en valeur et appropriation de l’espace ; défrichement, colonisation
– Franche-Comté, Bourgogne, Savoie, Empire
– Maine, Ouest de la France

Programmes de recherche

Membre du programme de recherche mené par Florian Mazel autour des Actus Pontificum Cenomanis in urbe degentium (édition, traduction, commentaire). Programme porté par les Universités Rennes II et Le Mans et le laboratoire TEMOS (2011-2018)

Publications référencées sur HALSHS



17 documents

Article dans une revue

  • Vincent Corriol. « Des paysans au Moyen Age. Réflexions autour de trois ouvrages récents ». Medievales -Paris-, Puv, 2015. 〈halshs-01869549〉
  • Vincent Corriol. « Redevances symboliques et résistance paysanne au Moyen Âge. A propos du procès de Berthet de Lessart (1423) ». Histoire et sociétés rurales, Association d'histoire des sociétés rurales/Presses Universitaires de Rennes, 2012. 〈halshs-01869546〉
  • Vincent Corriol. « Le Liber Aureus, ou Livre des Vassaux de Saint-Claude : image d’un réseau vassalique au début du XIVe siècle ». Mémoires de la Société pour l'Histoire du Droit et des Institutions des anciens pays bourguignons, comtois et romands,, Société pour l'histoire du droit, 2011. 〈halshs-01869541〉
  • Vincent Corriol. « La famille et le village. Identification et dénomination de l’individu dans la Terre de l’abbaye de Saint-Claude (XIIIe-XVIe siècle) ». Cahiers de recherches médiévales (XIIIe-XVe siècles), Centre d'études médiévales (Orléans) ; diffusion Honoré Champion (1996-2009), 2003. 〈halshs-01869521〉

Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

  • Vincent Corriol. Les serfs de Saint-Claude. Étude sur la condition servile au Moyen Âge. Presses universitaires de Rennes, 2009. 〈hal-01838363〉

Chapitre d'ouvrage

  • Vincent Corriol. « Communautés, territoire et seigneurie dans les montagnes jurassiennes ». Beck Corinne, Guizard Fabrice et Santinelli-Folz E. (dir.), Robert Fossier, les hommes et la terre. L’histoire rurale médiévale d’hier et d’aujourd’hui, Valenciennes, 2018, p.193-213., 2018. 〈hal-01868006〉
  • Vincent Corriol. « Communion fraternelle et destins individuels en contexte servile. L’exemple sanclaudien (Jura, XIVe-XVe siècles) ». BOUDJABAA F., DOUSSET C. et MOUYSSET S. (dir.), Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours, Berne, 2016, p.249-266., 2016. 〈halshs-01869467〉
  • Vincent Corriol, Jean-Daniel Morerod. « Les moines et la mise en valeur des espaces d’altitude : l’exemple de Saint-Cergue et d’Arzier ». Auberson L. (dir.), Les chartreuses et leur espace (Société d’histoire de la Suisse romande / Cahiers d’archéologie romande, 160), Lausanne, 2016, p.23-37, 2016. 〈hal-01868009〉
  • Vincent Corriol. « Après le cartulaire. L’abbaye Saint-Sauveur de Redon à la fin du Moyen Age : pouvoir ducal et seigneurie abbatiale aux XIVe et XVe siècles ». Histoire de Redon, de l’abbaye à la ville, PICHOT D. et PROVOST G. (dir), Rennes, P.U.R., 2015., 2015. 〈halshs-01869474〉
  • Vincent Corriol. « L’abbé, le couvent et les échevins : conflit de juridiction, modernisation administrative et rivalité seigneuriale dans l’abbaye de Saint-Claude au XVe siècle ». », Dans le secret des archives. Justice, ville et culture au Moyen Age, sources et commentaires, BILLORE M., PICOT J. (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p.119-137., 2014. 〈halshs-01869477〉
  • Vincent Corriol. « Heurts et malheurs d’une abbaye : l’abbaye de l’Epau à la fin du Moyen Age (v.1350-v.1450) ». BAURY Ghislain, CORRIOL Vincent, JOHANS Emmanuel, MAILLET Laurent (dir.), Les cisterciens dans le Maine et dans l’Ouest au Moyen Age, (Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 120, 2013, 3), Rennes, 2013, p.29-47., 2013. 〈halshs-01869482〉
  • Vincent Corriol. « Perception et évolution d’un paysage montagnard au Moyen Âge : le Haut Jura (XIIe-XVIe siècle) ». GUILLERE C. (dir.), Le Paysage rural au Moyen Âge (éd. électronique: http://cths.fr/ed/edition.php?id=5639), Paris, édition du CTHS (Actes des congrès des Sociétés Historiques), 2012, p. 53-65., 2012. 〈halshs-01869485〉
  • Vincent Corriol. « Le temporel ecclésiastique et sa gestion à l’heure de la monétarisation de l’économie ». Structures et dynamiques religieuses dans les sociétés de l’Occident latin (1179-1449), DE CEVINS M.-M. et MATZ J.-M. (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p.459-469., 2010. 〈halshs-01869487〉
  • Vincent Corriol. « “Sicut homo liber sui juris”. Pratiques et significations de l’affranchissement personnel dans les terres de l’abbaye de Saint-Claude (XIVe-XVIe siècle) ». Nouveaux servages et sociétés en Europe (XIIIe-XIXe siècle), Carrier N. (éd.), Rennes/Caen, Bibliothèque d’histoire rurale (11), 2010, p. 151-171., 2010. 〈halshs-01869489〉
  • Vincent Corriol. « Territoire, frontière, identité. Permanence des limites et définition identitaire d’un « pays » : la Terre de Saint-Claude et le Haut-Jura ». Ecritures de l’espace social. Mélanges d’histoire médiévale offerts à Monique Bourrin, réunis par BOISSEUIL D., CHASTANG P. FELLER L. et MORSEL J., Paris, Publications de la Sorbonne, 2010, p. 83-99., 2010. 〈halshs-01869513〉
  • Vincent Corriol. « Nommer les serfs dans la Terre de Saint-Claude, Jura (début XIIIe-début XVIe siècle) ». Forms of servitude in northern and central Europe. Decline, resistance and expansion, BOURIN M., FREEDMAN P. (éd.), Turnhout, Brepols, 2005, p.57-74., 2005. 〈halshs-01869515〉

Direction d'ouvrage, Proceedings

  • Vincent Corriol, Ghislain Baury, Emmanuel Johans, Laurent Maillet. Les cisterciens dans le Maine et dans l’Ouest au Moyen Age. France. Presses universitaires de Rennes, 2013, Annales de Bretagne et des pays de L'ouest, 120, 3. 〈hal-01838365〉